Cloudera + HortonWorks : et paf ça fait des chocapics

//Cloudera + HortonWorks : et paf ça fait des chocapics

Cloudera + HortonWorks : et paf ça fait des chocapics

est ce la dernier soubresaut du big data avant sa perte ?

c’est une question que nous abordons dans le podcast databuzzword épisode 1:

Dans ce première épisode je suis accompagné de Steven Le-Roux architect observability chez ovh.com

Steven a X année d’expérience sur les sujets big data et je ne me suis pas privé de l’inviter pour commenter la plus grosse actualité depuis quelques années dans le monde Hadoop.

Deux des trois plus grosses entités big data ont donc décidées de fusionner ça n’a pas du être une mince affaire de trouver le bonne équilibre entre les deux companies comme l’expliquent Vincent Heushling et Alexandre dejanowksi dans le big data hebdo épisode 60.

Je te donne un peu de mon image open source et de mes grands comptes donne moi un peu de tes grands compte et de ta technologie.

La grosse question était surtout de savoir :

1) est ce que cette fusion n’est que la démonstration de la consolidation du marché Hadoop avec 2 acteurs résultants ou la mort d’une techno?

2) est ce que le modèle open source est encore un modèle qui animera l’entité issue de la fusion?

3) peut-on encore faire une société basée sur de l’open source?

Pour répondre à la plus simple des questions :

1) oui c’est normal d’en arriver à ce stade depuis 3 ans déjà Hadoop est sorti du hype cycle de Gartner car considéré comme une technologie mature.

Mais voilà maturité = consolidation

https://blogs.gartner.com/merv-adrian/2017/12/29/december-2017-tracker-wheres-hadoop/

https://www.datanami.com/2015/08/26/why-gartner-dropped-big-data-off-the-hype-curve/

En effet il faut compter en gros des cycles de 2 à 3 pour chaque phase de maturité d’une technologie montante.

La première phase: émergence d’une technologie qui est maîtrisée par seuls quelques acteurs de niche

La seconde phase d’accélération : la communication sur la technologie entraîne la prolifération de variantes techniques, de produits et d’acteurs sur la marche.

La troisième phase: la maturité – le marché se stabilise, globalement le hype est fini et le marché s’épure

Certains des acteurs ne sont pas en capacité de suivre l’accélération et meurent ou se font absorber tout simplement.

Et enfin la consolidation : il reste 3-4 acteurs majeurs. C’est la fin de la partie pour les autres le mur est arrivé.

C’est résumé rapidement sur ce graphique mais globalement ça résume ce qu’il se passe souvent.

Phase 1: profusion de startups

Dans le cas d’hadoop au départ tout le monde faisait sa distribution : X avait ci, Y avait ça bla-bla-bla.

Je ne compte pas le nombre de startups qui voulaient révolutionner le monde avec un distribution custom Hadoop.

Phase 2: l’accélération en tabarouette

La ca deconne plus les investissements tombent les uns après les autres de gros capitaux arrivent : Intel, Google venture dans Cloudera à coup de 20% en 2014

https://www.cloudera.com/more/news-and-blogs/press-releases/2014-03-31-cloudera-wraps-up-900-million-financing-round.html

https://www.crunchbase.com/organization/cloudera/funding_rounds/funding_rounds_list

Ou encore Hortonworks avec Tenaya Capital ou encore Black Rock… mais si vous les connaissez Tenaya Capital … la Venture Capital de Lehman Brother l’institution financière qui est morte avec la crise de 2008 et black Rock (aussi connue sous le nom de Mr. fix it) celle qui a été mandaté par le gouvernement américain pour nettoyer tout ça…

Phase 3: le karsher

Teradata avait également décidé d’attaquer le marché de BI hydride en collant du HortonWorks en option sur ses offres des 2013

Oracle avait de son côté déjà travaillé la question avec cloudera dès 2012.

Microsoft depuis longtemps déjà s’etait rangé derrière hortonworks en 2014

IBM qui était un des premiers sur le marché a faire sa distribution s’est rangé derrière HortonWorks en 2017

et plus récemment d’OVH

https://www.dezyre.com/article/top-6-hadoop-vendors-providing-big-data-solutions-in-open-data-platform/93

Pour en finir avec tout ça on voyait bien que le monde se divisait en 10 catégories: Hortonworks VS Cloudera

mais où est MapR ?? (Pour ceux qui veulent retourner en enfance petite analyse statistique pour trouver Charlie en quelques minutes).

Et bien mapR lui se fait petit (chiffres issus de l’étude de dezyre mise à jour en 2016):

    • Cloudera: 53%

 

    • Hortonworks: 16%

 

  • MapR: 11%

Avec un camembert c’est plus facile à lire:

Cloudera c’est le gros bout les deux autres Hortonworks et MapR

Depuis l’eau a coulée sur sous les ponts et je pense que Hortonworks est plus que cela.

Toujours est-il que …

Phase 4 : consolidation

Et bim octobre 2018… les deux plus gros annoncent leur fusion

On avait pas tous les détails sur le type de licences futures etc..

Mais voilà quelques jour après l’annonce un petit message reçu dans la boîte mail de clients nous rassure sur quelques points : 100% open source ! C’est ça le futur.

Alors quel sera le modèle économique de Cloudeworks ou Hortera nous le verrons dans 3 ans à la fin des termes de support de CDH, HDF et HDP.

La monté du cloud n’a pas eu pitié des éditeurs et la consolidation tend à faire front à la montée du compute à la volée couplé à du stockage volatile, au streaming ou encore au RGPD.

Oui Hadoop a de beaux jours devant lui d’autant plus que maintenant les efforts des éditeurs iront dans le même sens surtout quand celui qui était le plus backé par les cloud providers fusionne avec celui qui avait les plus grosses parts de marché…

By |2019-01-07T09:24:32+00:00October 26th, 2018|Non classé|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.